Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le mot portugais désigne avant tout est un principe d'exploitation sylvicole spécifique à l'Amazonie brésilienne, se résumant à la cueillette à des fins commerciales des ressources naturelles non ligneuses de la forêt. Parmi les plus connues, on peut citer les noix du Brésil et le caoutchouc. Il en dérive aussi une pratique sociale spécifique qu'on peut désigner aussi par le même terme. 

Sa francisation a donné le terme extractivisme, qui au travers de différents études (1), notamment dans les années 90 a été présenté comme un mode possible de gestion alternative et durable des ressources forestières pouvant être adopté partout dans le monde.

Suite aux mouvements de revendication des organisations de collecteurs (seringeiros et castanheiros), et sous la pression des ONG environnementales, des scientifiques, un véritable débat a été lancé sur l'opportunité de donner un cadre légal et reconnu à cette activité et en faire un véritable outil de valorisation et conservation de l'espace forestier et de développement durable. Le premier sommet de la Terre en 1992 lui donnera un écho important. Certains états brésiliens comme par exemple l'Acre et l'Amapa ont ainsi fait le choix officiellement de baser leur développement en partie sur ce type d'utilisation de la forêt (1). Le gouvernement fédéral brésilien a également reconnu un statut spécifique en 1990 pour les réserves extractivistes (RESEX) (2).

Si aujourd'hui les espoirs très grands qui avaient mis dans l'extractivisme ont un peu été tempérés face aux différentes difficultés rencontrées, les réserves extractivistes restent un laboratoire précieux pour développer des formes d'utilisation durable du milieu forestier tropical pouvant inspirer d'autres expériences dans le monde (3 et 4).

 

Pour aller plus loin :

  1. La forêt en jeu. L'extractivisme en Amazonie centrale. Laure Emperaire 1996
  2. Les Réserves extractivistes une nouveau modèle pour l'Amazonie ? Catherine Aubertin 1995
  3. Développement durable en Amazonie brésilienne Alain Ruellan 2007

  4. L'extractivisme entre conservation et développement Catherine Aubertin et Florence Pinton

Articles liés :

Les fruits de Iaça

Les fruits de Iaça (suite)

Le sourire de Chico

Senhor Zé

Tree knockout

Photo : Patricia Colares - Préparation du vin d'Açaï.

Photo : Patricia Colares - Préparation du vin d'Açaï.

Tag(s) : #Et si on le faisait..!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :